#MixtapeAddict | Interview w/ DJ ICEMAN (Big Boss Beatz)

Pour cette nouvelle interview, direction les Etats-Unis pour parler avec DJ ICEMAN aka BIG BOSS BEATZ, l’homme aux plusieurs casquettes de DJ, producteur, entrepreneur et ancien combattant de MMA, originaire du fameux quartier de Brooklyn à New York.

  • Qui est ton DJ préféré ?

C’est assez dur de répondre mais je dirai que mon favori est DJ Jazzy Jeff, et dans les techniciens « turntablists » je dirai aussi Rob Swift.

  • Quand est-ce que tu as découvert le hip-hop ?

Il n’y a pas vraiment de moment particulier car j’ai vécu dans cette culture toute ma vie. Je suis né la même année que le hip-hop, en 1973, donc j’ai LITTERALEMENT baigné dedans toute ma vie. J’ai été dans les premières « park jams » et vu beaucoup d’évènements historiques de cette culture, de mes propres yeux. J’ai été dans tous les éléments du hip-hop : MC, DJ, danseur… j’ai pas fait de graff mais mon frère oui, c’est quelque chose que je vis au quotidien. Je ne me lève pas le matin en me disant « tiens, je vais être hip-hop aujourd’hui !« … non, c’est ce que je suis.

  • Comme je le disais dans l’introduction, tu es un gars « multi-casquettes » : DJ, producteur mais aussi gérant de ton agence de promo/marketing, et tu étais aussi un combattant de MMA back in the days… Quelle est ta prochaine aventure ?

Je ne pense pas avoir de « prochaine » aventure, car toutes mes affaires je les ai faites par nécessité. Quand je faisais des soirées en tant que DJ, j’ai commencé mon agence de promo pour promouvoir mes mixes et choper des sponsors. Puis quand je me suis retiré du DJing, j’ai commencé à produire des beats, j’ai donc lancé ma propre entreprise de production musicale. Pour mieux gérer mes royalties et mes droits en tant que producteur et artiste à part entière, j’ai aussi lancé mon label et ma société de publishings. Je m’intéresse à énormément de choses comme les séminaires, le « public speaking », et aussi être consultant pour les artistes. D’un côté plus personnel j’investis aussi dans des stocks, et la vente de sites internet. Tout ce que j’ai besoin de faire pour progresser, je le fais.

DJ ICEMAN

  • Pour toi, qui est le meilleur entrepreneur dans le milieu du hip-hop ?

Il y en a beaucoup qui m’impressionnent comme Russel Simmons ou Master P, mais mon favori reste Damon Dash. Il n’aime pas les embrouilles et les choix illogiques, et il n’a pas peur de dire ce qu’il a à dire sur n’importe quel sujet, même si ça lui apportera des problèmes ! Il a dit « I hustle for my last name, not my first » c’est une citation puissante.

  • Quelle est ta plateforme favorite pour promouvoir ta musique et tes différents businesses ?

J’ai pas vraiment de plateforme préférée. J’utilise tout ce qui est à ma disposition : Facebook, Instagram, Twitter, Linkedin, Reddit… J’essaye d’être partout.

  • Quelle est la meilleure manière de vendre tes beats ? Est-ce que tu utilises des plateformes de vente en ligne ?

Pour moi, tout est une question de contrôle. Je veux contrôler tout ce que je fais de A à Z, donc je vend mes beats sur mon propre site. Je n’aime pas utiliser ces plateformes de vente car je n’ai pas confiance en elles, et je n’ai absolument aucun contrôle sur ces sites la, ils font ce qu’ils veulent de moi… Sur mon site c’est moi qui gère, et mon nom n’est pas perdu au milieu de ceux de centaines d’autres beatmakers.

  • Qu’est ce que tu détestes le plus dans l’industrie du hip-hop actuellement ?

Je déteste le fait qu’ils ne dirigent pas les artistes sur la bonne voie, sur comment gérer leur carrière. Ils cachent beaucoup de choses et prient pour que l’artiste reste ignorant.

  • Est-ce que tu penses que les DJ’s sont toujours des lanceurs de tendances par rapport aux nouveautés qui sortent ?

Absolument. Plus vraiment à la radio, mais beaucoup en club et aussi avec les mixtapes. Les DJ’s sont les premiers à recevoir les nouveaux sons, et lancent les tendances… Même actuellement dans cette industrie, beaucoup de DJ’s font des streams en live sur les réseaux sociaux, dirigent des playlists, font des podcasts, etc. Ils font vivre les nouveautés.

  • Si tu avais des conseils à donner aux futurs beatmakers et entrepreneurs, qu’est ce que tu leur dirais ?
  1. Apprend TOUT sur le business. Plus tu en sais, et plus tu t’en sortiras.
  2. N’ai pas peur d’utiliser TON PROPRE ARGENT. Il faut investir.
  3. Soit le PROPRIETAIRE de ton art, CONTROLE tout ce que tu fais. 99% des gens qui se font avoir dans ce milieu n’était pas les propriétaires de leurs droits, de leur contenu, de leur marque. Deviens entrepreneur, ta propre marque, et construis.
  4. AMUSE TOI. Je sais que tous ces trucs de business peuvent paraître un peu chiants, mais c’est un mal nécessaire. N’oublie jamais pourquoi tu as commencé cette aventure au tout début. Quand tu crées ta musique, amuse toi, utilise ta créativité pour t’évader. Si tu aimes ce que tu fais, tout peu arriver.

Merci à DJ Iceman pour cette interview !

Follow DJ ICEMAN sur les réseaux :

Twitter @_BigBossBeatz_ | Instagram @Dj_iceman_73 | Facebook : BigBossBeatzWA | YouTube : DJICEMANOFFICIAL

www.bigbossbeatz.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s